Succès de la 3ème édition du CodinGame, le challenge online de programmation : 1267 participants

Restez en contact, suivez CodinGame for Work

La 3e édition du concours de programmation organisée en ligne le 29 janvier a rencontré un franc succès : 14 entreprises, 1267 participants, 45 postes et 22 stages à offrir. Les entreprises présentes sont reparties avec 130 candidatures et ont pu apprécier les compétences en live de la crème des développeurs informatiques.


Un mode de recrutement innovant qui plaît aussi bien aux recruteurs qu’aux développeurs


Preuve que la formule plaît, cette nouvelle édition a réuni 1267 passionnés soit 3 fois plus que pour l’édition d’octobre. Les hackers ont donc relevé le défi de résoudre en ligne, en live, et en 3h17 en moyenne, les 3 problèmes de programmation plutôt corsés qui leur étaient proposés : algorithmes de décodage, programmation dynamique, puzzles de logique.

De leur côté, les 14 entreprises présentes, parmi lesquelles : les éditeurs de logiciels Talentsoft, Spotter, Oodrive, SoftFluent, Ullink, Work4Labs, les studios de jeu vidéo Asobo et Feerik ou encore le pure player Winamax, ont pu apprécier le niveau des participants et repérer les profils les plus adaptés à leurs besoins ! Au total, 45 postes et 22 stages à offrir sur des sujets tout aussi divers que motivants : technologies mobiles, jeu vidéo, finance, web, R&D, etc. En effet, les entreprises qui participent au CodinGame sont sélectionnées pour la qualité des postes qu’elles proposent.


Réalisé en partenariat avec les jobboards RegionsJob et RemixJobs, l’évènement du 29 janvier a donc rencontré un écho qui a dépassé toutes les attentes, mais qui reflète bien la forte demande d’alternatives sur le marché du recrutement des profils informatiques.


Entreprises « développeur-friendly » recherchent développeurs passionnés


L’objectif des Codingames est de proposer un mode de recrutement innovant pour faciliter l’embauche des développeurs. Les programmeurs informatiques talentueux sont des oiseaux rares. Plutôt discrets et peu enclins à déposer leur CV sur les sites d’emploi, les passionnés du code restent difficiles à dénicher pour les entreprises qui souhaitent les recruter.

Les Codingames souhaitent offrir la possibilité à tous les développeurs, quel que soit leur niveau d’expérience ou leurs diplômes, de démontrer concrètement leurs talents en programmation et d’être repérés par des sociétés attractives. Les profils atypiques et les parcours qui sortent des sentiers battus sont évidemment les bienvenus, et qui plus est, la participation est anonyme jusqu’à ce que le candidat accepte de communiquer ses coordonnées à l’employeur. Les participants sont évalués sur leur capacité globale à structurer leur raisonnement pour imaginer des solutions optimisées et performantes aux problèmes posés. Pour coder leurs solutions, ils ont à leur disposition un environnement de développement complet directement accessible depuis le navigateur, et peuvent choisir entre 6 langages de programmation (Java, C, C#, C++, PHP ou Python).

Cette alternative aux modes de recrutement classiques permet également aux développeurs d’exprimer leur passion : parce qu’elle est synonyme d’envie, de curiosité, de créativité, de dépassement de soi, la passion est une qualité recherchée qui fait particulièrement la différence dans les métiers de l’informatique.


Pour les recruteurs : Gagner en visibilité et renforcer sa marque employeur


Être présent au CodinGame en tant que recruteur, c’est, au-delà de recruter des profils pertinents, renforcer sa marque employeur et gagner en visibilité auprès de la communauté des développeurs. C’est se présenter sous un autre jour et reconnaitre que l’on a à cœur de valoriser le métier.


Le plus du challenge pour le recruteur : la possibilité d’analyser le code source des candidats pour repérer les bonnes pratiques, les astuces inattendues ou les solutions particulièrement élégantes. Le cœur, finalement, du savoir-faire en développement, qu’il n’est résolument pas possible de déceler entre les lignes d’un CV.

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire