Interview recruteur : Aurélien Pelletier, Directeur Technique chez Sfeir

Restez en contact, suivez CodinGame for Work
L'interview qui suit a été réalisée par Naima Divies, experte e-RH et marque employeur, contributrice et chroniqueuse pour divers médias online, notamment le blog https://www.parlonsrh.com.

Bonjour Aurélien, pouvez-vous nous présenter Sfeir ?


Sfeir est un cabinet de conseils en technologies. Nous affichons un dynamisme en matière de recrutement depuis plusieurs années. Dans un contexte de pénurie d’ingénieurs informatiques, le développement de la marque employeur est devenu un axe stratégique. Sfeir poursuit sa croissance en s’appuyant sur la qualité de ses ressources humaines, l’innovation technologique et le développement de son offre de services aux clients.

Nos équipes techniques travaillent principalement avec trois langages: Java, C++ et JavaScript. Nos collaborateurs « profils techniques » aiment coder et apprendre. Certains collaborateurs travaillent en régie chez nos comptes clients, mais Sfeir développe également des projets informatiques en interne, ces derniers sont réalisés en suivant les méthodes « agile ».

Le portefeuille clients comprend des grands comptes (banque, assurance), mais également des acteurs de la sphère PME. A noter que nous travaillons de plus en plus avec des start-ups notamment sur les projets en lien avec l’environnement mobile.



Quel est le processus de recrutement de Sfeir ?


Nous recrutons à 95 % sur profil. Le recrutement est mené en plusieurs étapes :
  1. Sélection des CV
  2. Entretien RH 
  3. Play off : tests de programmation orientés algorithmes, langages puis plateformes. Cette phase de qualification nous permet d’obtenir une première validation technique qui se déroule en plusieurs étapes : 0.5 jour de tests, 3 entretiens techniques d’une heure chacun. Les tests permettent d’évaluer la maîtrise du langage, la bonne compréhension des plateformes (utilisation de Framework). Le niveau technique requis est élevé, et nous permet de déterminer si le candidat sera opérationnel ou non.


Nous recrutons au travers de Monster (1ere source), des Jeudis de l’APEC, des réseaux sociaux par contact direct (Linkedin et Viadeo). En interne, nous avons également développé la cooptation (notre 2eme source de recrutement). Les réseaux sociaux professionnels ainsi que la cooptation génèrent des candidatures de qualité.

Nous sommes confrontés comme nos confrères à une pénurie d’ingénieurs informatiques expérimentés. Nous faisons peu d’opérations en direction des écoles. Ce n’est pas notre cœur de cible.
Nous sommes à la recherche de développeurs passionnés avec 2 à 3 ans d’expérience sur des technologies pointues.


Pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec CodinGame ?


Nous menions une réflexion sur la manière de mieux sourcer nos candidats, mais nous cherchions également à améliorer la qualité des candidatures générées par les différents canaux.

Côté communication RH, nous avions lancé il y a deux ans environ une opération sur Youtube, une web série intitulée 42eme étage. Elle présentait sous forme de courts dialogues les travers des SSII. Cela a fait un buzz positif autour de la marque Sfeir. Nous avions innové en sortant des sentiers classiques de la communication corporate.

Les prestations e-challenge proposées par CodinGame s’intégraient parfaitement dans cette nouvelle façon de communiquer. Notre maître mot : l’innovation. Nous voulions nous appuyer sur une plateforme innovante pour être visible auprès de candidats potentiels, auprès d’une communauté de passionnés de programmation.

Au moment où ils nous ont contactés, notre réflexion était bien avancée. Nous avons décidé avec l’appui de la Direction Générale de lancer une opération test (mai 2013).


Comment se sont passés les challenges CodinGame ?


Avant de nous lancer, j’ai testé moi-même la plateforme en tant que participant, j’ai été satisfait. Le choix de CodinGame était intéressant à plusieurs points de vue :
  1. La passion du codeur : les participants avaient le profil recherché par Sfeir : des développeurs passionnés par le code. 
  2. La motivation des participants : se rendre disponible le soir pour développer : preuve d’une motivation pour se former, pour se challenger à ses pairs 
  3. La pré-qualification des candidats « déclarés » 
  4. La pertinence des contenus : les exercices proposés par la plateforme sont très orientés algorithme. C’est un filtre qui complète notre processus de sélection déjà en place. 
Les profils participants et se déclarant candidats concordent bien avec ceux recherchés par Sfeir.



Quel est le bilan à ce jour ?


L’opération a été positive sur les 3 participations de Sfeir aux e-challenges de CodinGame. Nous ne compterons pas celle du 23 novembre, qui vient de se terminer.

Sur la base des 1000 participants qui parviennent en moyenne au bout des challenges, nous avons eu entre 111 à 144 candidatures après chaque opération.

En fonction du profil des autres sponsors, le nombre des candidats intéressés par Sfeir peut varier. La concurrence peut être rude quand vous êtes en face de grandes marques telles que : Nintendo, Ubisoft, Dailymotion…etc.

Chacun des trois challenges auquel nous avons participé nous a permis de recruter.

Nous avons communiqué avant, pendant et après l’opération sur Linkedin, sur notre site ainsi que sur Twitter. Les challenges nous ont permis de présenter Sfeir sur la plateforme CodinGame (texte court de présentation, illustrations vidéos, images et lien vers notre site web). Nous n’avons pas encore mesuré les retombées en matière de marque employeur, cela se fait sur du moyen et long terme.
A ce jour, les trois opérations sont positives. Nous sommes satisfaits au vue de la qualité des candidatures reçues.

Le canal CodinGame est complémentaire aux autres canaux.  Les différents e-challenges renforcent notre image de marque innovante y compris dans le recrutement. Sfeir est une société ouverte à l’extérieur et à son écosystème. De nombreux évènements techniques et conférences sont organisés par Sfeir en direction de sa communauté (collaborateurs, clients, fournisseurs et partenaires).

Pour rappel, durant le premier e-challenge, plusieurs salariés ont participé, ils ont été très satisfaits et ont pris plaisir à se challenger à d’autres développeurs.


Quel(s) projet(s) avez-vous pour le futur ?


Nous menons une réflexion sur le renouvellement de l’opération CodinGame mais plutôt sous forme d’e-challenge interne customisé afin de faire participer nos collaborateurs.

L’innovation fait partie intégrante de l’ADN de Sfeir. C’est une entreprise apprenante et ouverte aux nouvelles idées. Nos collaborateurs ont du temps dédié pour la veille nécessaire à notre activité. Passer par des e-challenge renforce notre image d’entreprise innovante.

*  *  *

A propos de l’auteur :
Naima Diviès, Training coordinator
16 ans dans la formation continue, en tant que coordination des projets de formation dans l’industrie pharmaceutique et le secteur pétrolier, Naima prépare un MBA en e-business (Univ. L. de Vinci). Dans ce cadre, elle travaille sur une thèse professionnelle intitulée « le développement de la marque employeur et le web 2.0 ». Ses # : RH 2.0, marque employeur, recrutement et innovation, nouveaux outils d’apprentissage.



Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire